Les fils de Georges / Manu Causse. - Talents hauts, 2016

La communauté du Livre de George est, dans ce roman, la transposition d'une secte américaine en France. Les membres sont tous des fils de George et portent donc logiquement le même nom, Georgeson. Tout autre être humain est appelé un restant. Mardochée a quinze ans, fait partie de cette secte depuis sa plus petite enfance mais est obligé d'aller à l'école jusqu'à ce qu'il ait seize ans. Léo, un camarade de sa classe, s'intéresse à Mardochée malgré son comportement étrange et solitaire. Une discussion et un panini Nutella vont suffire à enclencher un déclic ou, du moins, une brèche dans l'esprit formaté de Mardochée.

 

Ce livre a le mérite d'aborder un sujet difficile et finalement peu abordé en littérature de jeunesse. Les adultes de la scène sont peu décrits même ils sont bien sûrs dénoncés et mis en cause. Il s'agit davantage pour l'auteur de brosser le portrait d'un adolescent embrigadé qui combat des sentiments contradictoires. Il doute mais il se sent coupable. C'est un portrait dont on essaye de comprendre toute la complexité.
Si j'ai apprécié une certaine prise de risque de l'auteur, j'ai néanmoins trouvé que ce récit était trop court, ce qui est sans doute dû à la ligne éditoriale de la collection. Tout se résout en quelques jours, ça paraît tellement facile finalement. Il suffit de rencontrer la bonne personne, d'avoir un déclic et de se lancer. C'est un manque de justesse qui m'a un peu froissée. Ceci dit, ce roman peut être le point de départ d'une discussion, voire d'un débat sur les sectes, oui, mais aussi sur le pouvoir de manipulation et les répercussions physiques et psychiques propres à tout embrigadement religieux. Julianne Elbe

Georges

Date de dernière mise à jour : 20/10/2016

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
croqulivreasso

Attention

Notre adresse mail info@croqulivre.asso.fr est défaillante et a été remplacé par croqulivre@gmail.com