Contes de Muriel Bloch

Un aperçu de quelques contes de Muriel Bloch avant de pouvoir venir l'écouter gratuitement le 4 juin ! 

L’ogre Babborco et autres contes / Muriel Bloch ; Andrée Prigent ; Régis Lejonc. – Didier (A petits petons), 2014

Muriel Bloch réenchante 3 contes de transgressions, chacun édité à l’origine dans la collection « A petits petons », en les proposant dans leur version orale. Sa voix singulière, accompagnée par la musique originale de Joao Mota à la guitare, joue avec talent des rythmes, étire et chante les mots, se délecte des odeurs et des images qu’elle donne à entendre et à voir. Parole vivante et vivifiante, Muriel Bloch participe au renouveau du conte en France depuis 1979.

A partir de 5 ans - Premier conte : L’ogre Babborco – 10’22 – Voici une version sarde du Petit chaperon rouge, illustrée avec force par Andrée Prigent et Régis Lejonc dans des images cernées au trait noir. L’ogre Babborco dévore tout sur son passage jusqu’au jour où un enfant gourmand et rusé va déjouer le destin avec un simple plat de délicieux gnocchis. Laissez-vous conter par Muriel Bloch qui a l’art de nous mettre l’eau à la bouche et vous saurez comment Piétrino sauve son village.

A partir de 4 ans - Deuxième conte : Héléna, Yvan et les oies – 7’07 – Tiré de la collecte d’Afanassiev « Contes populaires russes », ce récit initiatique illustré par Régis Lejonc, raconte la quête d’Héléna pour sauver son petit frère. Echappé de la demeure familiale pendant l’absence des parents, il est enlevé par Baba Yaga. Poursuivis par les oies sauvages de la sorcière alors qu’ils s’en retournent vers leur maison, les enfants seront protégés par un pommier, un poêle et une rivière de lait. La conteuse court vocalement avec eux...

. A partir de 6 ans - Troisième conte : Fillette et gros alligator – 9’24 – Adaptation du conte « La chèvre et les biquets », illustrée par Andrée Prigent. Dans cette version louisianaise, c’est un alligator qui joue le rôle du loup ! La mère part au marché, recommande à ses 3 filles d’être sages et de n’ouvrir la porte que lorsqu’elles entendront son chant « C’est moi, vot’Mum, vot’ Mummy… ». Bien sûr, les enfants promettent mais Gros alligator croquerait volontiers 3 fillettes pour son dîner. Il s’entraîne à chanter, le voilà devant l’escalier de la maison, la plus petite se précipite, le bébé est avalé ! Gros alligator digère, la mère se lamente, arrive le père et …la voix colorée, malicieuse, éplorée de Muriel Bloch accompagnée de la guitare fait merveille !

Dans cette collection extraordinaire qui ouvre sur l’imaginaire, l’écoute et la parole (voir aussi Ogres et ogresses –Au loup – Bêtes pas si bêtes – Gourmand, trop gourmand – Rira bien qui rira le dernier), les conteurs racontent des histoires qu’ils ont transposées par écrit. Pour une appropriation du livre, choisissez le conte qui vous touche, lisez-le à voix haute et laissez-vous surprendre par votre propre interprétation… Claire Py

Ogre babborco

Le zébu né d’un œuf d’oiseau de Paradis. / Muriel Bloch, Zaü - Gallimard. - (Les contes du bout du monde)

Un conte de Madagascar  écrit, par Muriel Bloch. II met en scène une petite fille qui trouve un œuf d’oiseau de paradis dont naît un zébu. Elle l’élève en cachette jusqu’au jour où ses parents, suspicieux, la font épier par ses sœurs... lesquelles révèlent son secret. La fillette est alors éloignée de l’animal qui est aussitôt capturé et dévoré. De désespoir, elle décide de disparaître à tout jamais et s’enfonce dans la rivière. L’histoire remarquablement racontée l’illustration par Zaü est belle et haute en couleur. 
A la fin du livre, on trouve un documentaire sur la musique à Madagascar... celle qu’on entend sur le disque agrémentée de chants, qui soutient et accompagne judicieusement le conte. A noter l’efficacité du système de renvoi aux plages du CD. 

Zebu

Le vieux Cric Crac / M. Bloch ; A. Huard. - Syros. - (Paroles de conteurs), 2013

Ça commence par « Il était une fois » et c’est bien d’un conte traditionnel qu’il s’agit puisqu’il nous vient des frères Grimm maisMuriel Bloch le renouvelle magnifiquement en une version aux accents actuels. 
Donc, il était une fois un vieux roi qui ne voulait pas marier sa fille trop chérie et obligea les prétendants à une épreuve irréalisable : gravir une montagne de sel. Coup de malchance, c’est sa fille qui tombera dans les entrailles de cette montagne et y restera prisonnière d’un vieux plein de mystère avec sa longue barbe grise. Jusque là fidèle au conte classique, Muriel Blochtransforme alors la jeune fille en héroïne capable de se sauver elle-même et de sauver aussi son amoureux… 
Est-ce parce que dès la deuxième phrase, la conteuse utilise le présent ? Est-ce parce-que l’on voit de nos yeux grâce à elle, les images de ce rêve étrange ? Est-ce parce-que le choix rigoureux de chaque mot ne nous livre que la substance du conte ? En tous cas, avec sa voix comme seul outil, Muriel Bloch nous embarque. Bien sûr, il faut rajouter un accessoire auquel le lecteur auditeur ne pourra pas être insensible, c’est l’illustration qui facilite le voyage vers les contrées lointaines de l’imaginaire. 
Reste que l’histoire ainsi restituée prend une ampleur aisément accessible dès 6- 7 ans jusqu’à l’âge adulte et retrouve une valeur particulièrement savoureuse. 
 

Autre lecture 
Le roi refuse de marier sa fille, très jolie princesse. Pour décourager les prétendants, rien de mieux qu’un défi impossible : grimper au sommet d’un montagne de sel… Les jours passent, les prétendants tombent comme des mouches. A force d’insister, la princesse obtient de son père de pouvoir accompagner un des prétendants. Mais elle sombre dans les entrailles de la montagne… Elle y rencontre Cric Crac, ainsi nommé par le bruit qu’il fait avec ses vieux os… Le vieillard la séquestre pendant 7 ans, jusqu’à ce que... 
Dans la bouche de Muriel Bloch qui fait craquer terriblement les os et dans l’illustration, le vieux Cric Crac devient vivant, particulièrement réussi. 
Muriel Bloch précise, dans la postface, que Le vieux Cric Crac est un des premiers contes de Grimm qu’elle a raconté et raconte encore car il « a su garder suffisamment d’opacité en (elle) pour ne jamais (la) lasser ». Elle a fait évoluer le conte notamment en dotant la princesse d’un caractère plus affirmée. Et nous partageons avec elle le plaisir de ce conte.

Le vieux cric crac

Le schmat doudou / M. Bloch ; J. Jolivet. - Syros. - (Paroles de conteurs), 2013

Un des contes de la tradition juive que Muriel Bloch, l’une des plus célèbres conteuses actuelles, a mis à son répertoire. Paru précédemment sous forme de livre dans une édition aujourd’hui épuisée, ce conte, publié ici avec le CD audio, s’adresse à tous les âges. Le cadeau de naissance de Joseph passera de l’état de couverture à celui de veste, de cravate, de mouchoir puis de bouton puis de rien pour revivre en mots. Ce doudou qui rétrécit au fur et à mesure que l’enfant grandit est vraiment le symbole du passage de l’enfance à l’état adulte. Muriel Bloch raconte avec jubilation. Pas besoin de musique ou de bruitage, la voix seule suffit. Certains seront peut-être étonnés de ne pas retrouver sur l’album les mots de la conteuse mais le graphisme soigné de l’illustratrice suffira à combler leurs yeux même sans pouvoir suivre le texte mot à mot. 
Autre lecture 
Un premier né dans une famille nombreuse, quelle fête ! Toute la famille vient célébrer la naissance, et en dernier son grand-père : « pour son premier petit-fils, le vieil homme offrit une magnifique couverture cousue de ses mains. » Couverture qu’il ne quitte jamais et qui devient son schmat doudou. Joseph grandit... Pour contrer les remarques des adultes, le schmat doudou prendra différentes formes grâce au grand-père tailleur : une veste, une cravate, un mouchoir, un bouton… Lorsque Joseph perd son bouton, le tailleur ne peut plus rien pour lui : « Avec rien, je ne peux rien faire. » Mais Joseph, lui, saura faire vivre encore son précieux héritage… 
Une histoire juive sur l’enfance et les abandons nécessaires pour grandir et se construire. Une histoire également sur la récupération. En somme une histoire riche en émotions et en enseignements divers racontée par la voix chaude de Muriel Bloch ; les illustrations or et rose de Joëlle Jolivet confortent cet univers confortable et un brin nostalgique.

Schmat doudou 9782748514056 0

Contes d’amour autour du monde / M. Bloch, F. Costa, G. Thiam ; C. Poizat. - Didier. - (Un livre, un CD)

Cet album CD fait voyager autour du monde par l’intermédiaire de 6 contes de différentes cultures. Volontairement, le périple tant géographique que thématique et typologique est sinueux. MurielBloch explique les raisons de tous ses choix à la fin de l’album. Elle exprime son amour pour ces 6 contes populaires, qui sont au centre de son répertoire. 
- Afghanistan : Rabiah se fiance puis s’enfuit de la maison, pour que la honte ne rejaillisse pas sur sa tribu car un homme lui a donné un baisé la nuit de ses fiançailles. Son fiancé, Nuker part à sa recherche. Ils auront l’occasion de s’expliquer, elle comprendra alors de qui venait le baiser... 
- Inuit : Le grand corbeau croit qu’il peut enlever une femme contre sa volonté simplement parce qu’il est le créateur du monde. 
- Mongolie : un chamelon se meurt de chagrin d’avoir dû quitter sa mère. Il s’enfuit à sa recherche. 
- Afrique de l’Ouest : L’origine du fleuve Niger ou comment un taureau devint femme, puis fleuve. 
- Perse : Maryam fidèle à ses promesses, convainc son mari de la laisser sortir durant sa nuit de noce et brave tous les dangers. 
- Afrique du Nord : Il ne faut pas contrarier un amour prédestiné. 
Au lecteur et à l’auditeur d’opérer les rapprochements. 2 contes africains, 2 contes étiologiques, 2 contes d’amour mère/fils-fille, 2 contes d’amour fou victorieux de tous les obstacles… Des liens intimes complexes existent ... 
Les six contes sont adaptés et racontés par Muriel Bloch, accompagnée d’une musique discrète qui participe efficacement au dépaysement. La diction est prenante, chaleureuse, jugée trop uniforme par certains. 
Les musiques, inspirées de musiques du monde, ont été composées par Fred Costa. Elles s’entrelacent avec le récit et permettent là encore de faire des rapprochements par couples notamment, à mettre en relation avec le contenu thématique des contes. 
S’y ajoute un air de capœira brésilienne : Tico Tico, en duo avec Serena Fisseau. 
Les gravures de Chloé Poizat teintent de gravité ces facettes insolites de l’amour. Elle crée un ensemble parfaitement original, moderne, qui souligne l’unité profonde de la sélection 
Une réussite.

Contes d amour

Bien fait pour le diable, un conte de Cuba / M. Bloch ; B. Bataille. - Gallimard. - (Conte du bout du monde)

Ce conte populaire cubain a été traduit et librement adapté par MurielBloch qui nous le restitue de sa voix experte. Un homme au nom significatif, El Bizarron, est à la fois doué d’une force impressionnante et d’une intrépidité à toute épreuve. Ayant appris que le diable cherche un homme à tout faire, il se présente. Il se révèle particulièrement malin, ce qui conduit le diable à vouloir s’en débarrasser, en vain ! 
4 pages documentaires : carte de l’île de Cuba, présentation des principaux genres musicaux et instruments entendus sur le CD. Le texte, très lisible, constitue dans la page un cercle dans lequel s’insèrent de petites vignettes. Expressives, colorées (dominante rouge bien sûr !) et humoristiques, les illustrations plairont aux enfants. 
La voix chaude de Muriel Bloch met en valeur l’humour du conte. La musique de Cuba, qui accompagne le récit, donne envie de bouger et de danser, une musique de fête… On découvre ainsi 10 extraits musicaux variés, dont les références précises sont données dans le sommaire final. 
A proposer à partir de 4-5 ans.

Bien fait pour le diable

La musique indienne / M. Bloch. - Gallimard. - (A la découverte des musiques du monde)

Un excellent titre pour se familiariser avec la musique indienne. L’histoire qui sert d’accroche, et qui n’est pas un simple « prétexte à », a été écrite par la conteuse Muriel Bloch. Elle met en scène un jeune garçon paresseux, Devdas, qui passe ses journées à se contempler dans un miroir. Un jour, pour échapper à la fureur de sa mère, il s’enfuit et se retrouve dans la jungle nez à nez avec un démon affreux et géant. Aussitôt, celui-ci danse de joie à l’idée de dévorer le garçon. Curieusement, Devdas l’imite. Puis, il brandit son miroir et feint de capturer son visage. Contre sa fortune, il le lui rendra. Ainsi le jeune garçon devint-il riche comme un maharajah et, de retour au village, « vécut sans travailler et parfaitement heureux » ! Avec sa chute légèrement impertinente, ce conte s’inscrit bien dans l’imaginaire indien. Sur le CD, le comédien indien A. Raïs le relate avec talent et l’agrémente de quelques expressions en hindi ; la musique -flûte, sitar, grelots, tambour tabla, cymbales, tempura et harmonium- imaginée par I. Banerjee et R. Majumdar est non seulement belle mais aussi pertinente, et rythme avec justesse le récit. Seule l’illustration qui pastiche maladroitement l’imagerie populaire indienne manque d’authenticité. La partie documentaire, tant dans le livre que sur le CD, est bien construite et intéressante – mais s’adresse en majeure partie à un public plus âgé.

La musique indienne la danse du demon muriel bloch cd audio livre livre audio

Date de dernière mise à jour : 21/04/2016

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

croqulivreasso

Attention

Notre adresse mail info@croqulivre.asso.fr est défaillante et a été remplacé par croqulivre@gmail.com