Adoption 3-6 ans

Adoption 3-6 ans

Dounia / Zidrou ; N. Karvoskaïa. - Mijade

L’origine de l’enfant : En évoquant son prénom, on dit qu’il est "chaud comme le pays d’où elle vient".
Les étapes de l’adoption : Les parents de Dounia sont morts, elle vient rejoindre sa famille d’adoption en Europe.
La question de la ressemblance / Sentiment d’abandon : On voit dans les illustrations, des parents blancs et une petite fille d’origine africaine. 
La filiation : "Maintenant Dounia a une autre maman et un autre papa qui l’attendent ici en Europe."
Les phrases clés : "Dounia aimerait bien ... Mais elle n’ose pas encore. Demain c’est sûr Dounia osera..."
Remarques : On assiste aux premiers pas de Dounia avec ses parents adoptifs.
Images pleine page qui évoquent l’Afrique et les couleurs des boubous.

 

Horace / H. Keller. - Kaléidoscope

L’origine de l’enfant : Horace a perdu sa famille
Les étapes de l’adoption : Au début de l’histoire, Horace est déjà dans sa famille adoptive.
La question de la ressemblance / Sentiment d’abandon : "Mes taches sont ridicules, dit-il en regardant autour de la table. Et je ne suis pas de la bonne couleur." Ce qui le pousse à rechercher ses congénères (et non ses parents). 
La filiation : "Maman organisa une fête pour l’anniversaire d’Horace. - Tous tes cousins vont venir, lui dit-elle."
Les phrases clés : "Maman, dit-il juste avant de fermer les yeux, si vous m’avez choisi, est-ce que je peux vous choisir aussi ? - Ce serait très gentil, dit maman. - Alors je vous choisis, chuchota Horace et il s’endormit."
Remarques : L’ambiance est chaleureuse. L’album souligne les questions relatives aux différences physiques d’une façon très tendre.

 

Léopoldine a des parents de coeur / C. Le Picard ; J. Baschet. - Albin Michel. - (La vie comme elle est)

L’origine de l’enfant : Non précisée
Les étapes de l’adoption : Léopoldine réalise qu’elle a été adoptée. "Elle a été abandonnée par ses parents de ventre. Et ses parents de coeur sont venus la chercher après. Mais pourquoi, pourquoi, pourquoi c’est sur moi que c’est tombé ?"
La question de la ressemblance / Sentiment d’abandon : "Elle vient de comprendre pourquoi elle ne ressemble pas à ses frères et soeurs : elle a été adoptée." "Mais pourquoi ma maman de ventre m’a-t-elle abandonnée ?" La peur de l’abandon reste présente vis à vis des parents de coeur.
La filiation : Explication de la différence entre les parents de ventre et ceux de coeur.
Les phrases clés : "Parfois, les parents de ventre se disent que leur bébé sera mieux ailleurs, qu’il aura plus de bonheur, plus de chances."
Remarques : Les questionnements se font dans une atmosphère paisible, seul plane un sentiment d’injustice.

 

Mon poussin vert / A. Sansone ; A. Marks. - Nord-Sud

L’origine de l’enfant : L’œuf dont est issu le poussin vert a été trouvé au milieu d’un champ.
Point de vue exposé : Dans un premier temps l’adoptant : Jason, puis le poussin vert.
Les étapes de l’adoption : Le jars veut un poussin et demande un œuf à tous les animaux de la ferme qui refusent ; finalement le chien lui trouve un œuf. Jason le couve. Après sa naissance, le poussin vert part à la recherche de parents qui lui ressemblent.
La question de la ressemblance / Sentiment d’abandon : C’est un point essentiel de cet album. "Tu n’as pas de plumes, tu n’as pas de bec et en plus tu es vert, tout vert ! Tu n’es sûrement pas le poussin de Jason."
La filiation : Le poussin vert cherche de qui il est le petit, la grenouille, le poisson, le lézard, en procédant par similitude physique.
Les phrases clés : "Qui allait l’aimer ? - N’est-ce pas que je suis bien TON poussin ? demanda-t-il à bout de souffle. - Bien sûr ! et tu le seras toujours, répondit Jason en l’entourant de ses ailes douces et chaudes. Et blottis l’un contre l’autre, ils s’endormirent heureux."
Remarques : Tout se passe bien tant que le regard des autres ne pèse pas sur le poussin vert. L’album traite de la tolérance et de l’acceptation des différences physiques qui n’empêchent pas de s’aimer.

 

Moni et moi / Flora ; Dedieu. - Seuil

Point de vue exposé : La grande sœur
L’origine de l’enfant : "Elle est d’ailleurs". "Avant, c’était Lan Nhi"
Les étapes de l’adoption : L’enfant explique que sa maman ne peut plus avoir d’enfant mais qu’elle en veut un quand même, elle part dans un autre pays. La grande sœur attend avec son papa et ses grands-parents, puis sa maman rentre avec Moni. 
La question de la ressemblance / Sentiment d’abandon : "On me dit que Moni n’est pas ma sœur. C’est pas vrai. On est sœurs."
La filiation : Référence aux parents biologiques : "Les parents de Moni sont morts pour toujours."
Référence à la famille adoptive : "(Maman) est arrivée avec Moni. J’avais une petite sœur maintenant."
Les phrases clés : "Un bébé qui ne sort pas de son ventre mais un bébé qu’elle aime d’avance."
Remarques : Les mots de la grande soeur et les illustrations minimalistes mais symboliques expriment l’évidence de l’adoption.

 

Notre petit lapin / K. Gray ; M. McQuillan. - Gautier Languereau

L’origine de l’enfant : enfant lapin, alors que le couple est maman vache et papa cheval.
Les étapes de l’adoption : Les parents décident d’annoncer à leur fils qu’il a été adopté. Il a du mal à comprendre, fugue, puis veut à tout prix ressembler à ses parents. 
La question de la ressemblance / Sentiment d’abandon : C’est par ce biais que les parents décident de faire comprendre à Thimotée qu’il a été adoptée. Ils lui révèlent tout ce qui fait leurs différences. D’abord incrédule ("Je vois deux paires de grands yeux bruns qui brillent toujours quand ils me regardent. Je vois deux grands gentils sourires qui me font chaud au coeur"), Thimotée se dit que la famille passe par la notion de ressemblance avant d’admettre que le principal ne se situe pas là.
La filiation : "Thimotée, tes parents lapin t’ont conduit à nous, tout bébé. Ils ne pouvaient pas s’occuper de toi parce qu’ils avaient déjà seize petits à nourrir. Ils cherchaient quelqu’un qui t’aimerait et t’élèverait."
Les phrases clés : "Nous ne pouvons pas promettre d’être ta maman lapin ou ton papa lapin. Mais nous pouvons promettre de continuer à t’aimer et à prendre soin de toi, et c’est ça, une vraie maman et un vrai papa."
Remarques : Les parents ont tout fait pour cacher à leur fils qu’il était adopté (le tunnel désaffecté donne l’illusion d’un terrier). Malgré cela, la crise se résout facilement, dans une fin joyeuse et complice.

 

Une maman pour Choco / K. Kaska. - Kaléidoscope

Les étapes de l’adoption : La situation est inversée, c’est le jeune oisillon qui cherche une maman. Il rencontre successivement plusieurs mères potentielles.
La question de la ressemblance / Sentiment d’abandon : Pour ce petit oiseau, tout repose sur la ressemblance physique, l’auteur nous démontre que cette quête d’une mère physiquement identique est futile. "Il aurait bien voulu une maman, mais il ne savait pas à quoi elle pouvait bien ressembler."
La filiation : A la fin de l’album une nouvelle famille est constituée : une maman ourse et ses enfants, un oiseau, un crocodile, un hippopotame et un cochon.
Les phrases clés : "Choco était très heureux que sa nouvelle maman soit exactement comme elle était."
Remarques : Au départ la quête est douloureuse (refus de la part de plusieurs animaux adultes) mais le dénouement est heureux. Le message est clair, on n’est pas forcé de se ressembler pour s’aimer.

 

Youri ; l’ourson des neiges / C. K. Dubois. - Ecole des loisirs. - (Pastel)

L’origine de l’enfant : Il s’agit d’un ourson.
Les étapes de l’adoption : On passe de la mort de la mère ourse, tuée par des chasseurs, à l’errance de Youri puis à son adoption par un petit esquimau, jusqu’au retour de Youri parmi les siens. 
La question de la ressemblance / Sentiment d’abandon : Aucune ressemblance physique entre l’ourson et l’enfant. Le problème viendra du fait que Youri, après avoir perdu sa mère, devra subir un deuxième abandon : devenu trop grand, il doit quitter les humains.
La filiation : aucune, si ce n’est que l’ourson retrouvera ses semblables après un séjour dans une "famille d’accueil".
Les phrases clés : Album sans texte.
Remarques : Les illustrations pastel tout en rondeur adoucissent la dureté des événements relatés.

Date de dernière mise à jour : 03/09/2015

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

croqulivreasso

Attention

Notre adresse mail info@croqulivre.asso.fr est défaillante et a été remplacé par croqulivre@gmail.com