6-9 ans

Des ailes dans le dos / C. Grive ; F. Bertrand. - Rouergue

Le petit déjeuner, l’école, le dentiste, le pic-nic avec les parents... le quotidien que cette petite fille nous raconte pourrait être banal s’il n’était pimenté par l’imagination, la sensibilité et la fantaisie qu’elle introduit dans son vécu. Elle nous fait partager un cocon que l’on ne quitterait pour rien au monde s’il n’était traversé également par une peur diffuse. Une peur du monde des grands. Mais “la vie en vrai”, avec des ailes dans le dos, n’est pas si effrayante !

 

Au pays de Titus / C. Galea ; G. Dewanckel. - Rouergue. - (Varia)

Le monde des adultes est un monde bavard. Titus, fais ci, Titus dépêche-toi... Une foultitude de mots d’injonction, d’urgence... C’est qu’il agace les adultes, Titus, avec ses rêveries et sa façon de prendre son temps ! 
Le gamin, tranquillement, prend les grands moyens - dans un album très grand format- pour nous montrer, avec ses propres mots -lui qui privilégie habituellement le silence et l’observation-, l’importance de se laisser aller à une certaine langueur. Ce qui sonne comme un manifeste se clôt sur une mise en garde : “Les grands sont trop GRANDS pour habiter dans mon pays à moi.” Alors Titus continuera de voir la vie en couleurs et en grand, mais les adultes, ombres d’eux-mêmes, doivent cesser de se protéger du néant avec les mêmes mots vides de sens. Allons... il est si bon d’écureuiller, de lézarder, de nuiter... 
Autre lecture 
"Il n’y a pas d’histoire, c’est juste de la poésie, mais j’aime bien, c’est beau" Iris, 9 ans. Lorsqu’on a 9 ans, c’est une évidence, on ne vit pas dans le même monde que les adultes et les auteurs ici se sont contentés de mettre cet état de fait en mots, en rythmes et c’est "beau". Une fois adulte, c’est une autre histoire, nous avons du mal à laisser les enfants se réfugier ailleurs que dans le réel, même si celui-ci n’a rien de gai et est rempli de contraintes dont l’utilité est parfois discutable. Autoritarisme ou plutôt crainte que nos enfants ne s’adaptent pas assez vite à notre société ? Que faire alors ? Les laisser rêver et prendre leur temps ou les embarquer le plus vite possible dans le tourbillon qu’est la vie ? 
Dans cet album, Claudine Galéa et Goele Dewanckel sont visiblement à mi-chemin et nous ouvrent d’une jolie façon les portes de la réflexion même si elles semblent avoir choisi.

 

Jamais / M. Solal. - Motus

Etre vieux pour un enfant, ce n’est guère ragoûtant ! Un dentier, du poil dans les oreilles, un gros ventre et j’en passe... Pas question de grandir ! Et pourtant, quand Grand-père arrive, tout cela n’a plus vraiment d’importance et ce ne serait finalement pas un drame de lui ressembler... "mais alors, bien plus tard." 
Un format première lecture noir-blanc-rouge esthétique et attirant.

 

Laurent tout seul / A. Vaugelade. - Ecole des loisirs

Laurent fait l’apprentissage de la vie en passant par diverses étapes : départ du cocon familial, sensation de liberté, solitude, doute et nostalgie puis autonomie et prise de responsabilités, découverte de l’amour... 
Texte sobre et concis. Illustrations tantôt sombres tantôt lumineuses traduisant parfaitement les différentes phases de l’évolution du lapin.

 

Une nuit, un chat... / Y. Pommaux. - Ecole des loisirs

Ca y est, le grand jour est arrivé ! Pour la première fois, Groucho sort seul la nuit. Un chemin semé d’embûches, et si papa doit les déjouer discrètement au début, il s’apercevra vite que son fils est mûr pour se débrouiller tout seul. 
Le texte elliptique est relayé par le contenu des bulles et la richesse du dessin style BD d’Yvan Pommaux.

 

L’ ombre de chacun / M. Rutten. - Memo. 2013

Une histoire d’une délicatesse extrême qui raconte en 11 temps et en dialogues, la relation d’un cerf, d’un petit lapin, d’une fillette en colère, d’un chat et d’autres encore, qui s’entraident pour avancer dans la vie, dépasser leurs peurs et élargir leur horizon. Chacun interagit de façon positive sur l’histoire des autres et ainsi se valorise.

 

Pomelo grandit / R. Badescu ; B. Chaud. - Albin Michel

Le monde paraît plus petit ce matin. Ou serait-ce Pomelo qui a grandi ? Le format du livre nous le confirme en tout cas ! Tout heureux de ce constat, il est bientôt assailli de questions sur le monde qu’il quitte et celui qui l’attend. Une période charnière mêlée de curiosité, d’appréhension, d’impatience et de doutes. Il est assez grand maintenant pour oser “la grande aventure” !

 

Tu vas vite grandir Alex / A. Shavik ; R. Ayto. - Kaléidoscope

Chaque adulte propose sa recette miracle à Alex mais il ne grandit pas d’un pouce. Dernier recours : l’oncle Danny, le géant de la famille. Celui-ci lui suggère plutôt de s’accepter tel qu’il est pour devenir non le plus grand mais le plus heureux. 
Illustrations débordantes d’énergie.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

croqulivreasso

Attention

Notre adresse mail info@croqulivre.asso.fr est défaillante et a été remplacé par croqulivre@gmail.com