Le Secret de Grayson / Ami Polonsky. - Albin Michel, 2016.

 

 

Grayson a 11 ans et a fait son entrée en sixième. Depuis toujours, Grayson joue un rôle, celui d'un garçon qu'il n'est pas. Il fait semblant car il se sent autre : il se sent fille. Il avance ainsi dans la vie, non sans mal, d'autant plus qu'il a perdu tragiquement ses parents dans un accident et qu'il doit trouver sa place chez sa tante, son oncle et son cousin. Un jour, il postule pour le premier rôle de la pièce de théâtre du collège. Il auditionne pour... le rôle de Perséphone. Pour la première fois, il se sent lui-même, avec sa chevelure blonde et une robe d'antan. Il s'approprie le texte à merveille, le travaille sans relâche. Les conséquences d'un tel choix sont bien présentes : incompréhension de certains, indifférence d'autres, humiliations allant des insultes à la violence. physique. Grayson est partagé entre la peur et la joie de jouer Perséphone et ainsi de mettre dans ce rôle beaucoup de son intimité. De même, il doit décortiquer sa propre histoire personnelle, son enfance, l'appui de ses parents, le rôle de sa grand-mère et sa vie sans eux.

Ce roman n'aborde pas la question de la transsexualité proprement dite. Il n'est pas encore question dans le parcours de Grayson, de changement de sexe mais bel et bien d'affirmer son identité, ce qui passe, dans le récit par le fait de porter certains vêtements. Le roman se clôture d'ailleurs avec un haut rose girly mais surtout par le courage que cela représente de porter un tel habit. Ce roman est fait de petits et grands pas, subtilement décrits et sublimés par de nombreuses métaphores. 

Le lecteur est chamboulé, forcément, par ce thème qu'il n'a pas l'habitude de voir abordé, ni au cinéma, ni en littérature. Le fait que le héros soit très jeune créera une proximité certaine avec les lecteurs collégiens. Il s'agit bien d'une audace de la part l'auteur de faire naître autant de 
questionnement à l'âge où la quête d'identité est primordiale. Par ailleurs, les réactions de l'entourage de Grayson sont diverses et pourraient tout à fait être ainsi dans la réalité. Il est d'ailleurs intéressant de constater que le soutien ne provient pas forcément de ceux auxquels on aurait pensés de prime abord. 

Quelques regrets, cependant. Si les pensées de Grayson sont transcrites grâce à la narration à la première personne et invite à l'introspection, le récit manque néanmoins d'émotion. Il y a trop de recul dans la retranscription de tout ce que vit le héros. Il faudrait aller plus loin encore et alors, le récit nous prendrait aux tripes, nous chamboulerait totalement. Par ailleurs, le récit peine à débuter et le contexte, notamment familial, dans lequel baigne Grayson, est un peu flou. S'agit-il ici des défauts d'un premier roman ? Enfin, le lecteur pourrait regretter le fait que le personnage du professeur Finn ne soit pas assez développé. C'est pourtant le déclencheur de tout, le déclic, l'élément primordial, sorte d'enseignant à la "Cercle des poètes disparus", le genre de celui que Grayon n'oubliera jamais. Et pourtant il apparaît peu et disparaît vite. Dommage.

Je sélectionnerai ce livre malgré certains défauts. Au final, ce que l'on retient, c'est qu'il interroge et c'est là le plus important pour les lecteurs adolescents, eux-mêmes en quête d'identité.

Juliane

Second avis : 

 

J'ai bien aimé ce livre. Le style est agréable et le rythme n'est jamais ennuyeux. J'ai particulièrement aimé le professeur, Finn et détesté la tante, Sally. Cette envie, ce besoin qu'a Grayson de jouer Perséphone est vraiment bien écrit, on comprend à quel point il est important pour elle d'être vue en tant que fille, même si cela peut engendrer des complications. J'ai été un peu déçue que le mot "transgenre" ne soit pas écrit ni qu'on sache si Grayson se choisissait un prénom féminin mais l'histoire se déroule vraiment au début de sa "prise de conscience" alos ce n'est pas trop grave. A lire si l'on se questionne sur son genre ou si on est parent d'enfant trans. Grayson exprime ce que beaucoup d'enfants et d'adolescents ressentent dans ce genre de cas, et ce roman peut aider à comprendre. 

Lou, Lycéenne. 

Greyson

Date de dernière mise à jour : 04/07/2018

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
croqulivreasso

Attention

Notre adresse mail info@croqulivre.asso.fr est défaillante et a été remplacé par croqulivre@gmail.com